Joint de queue de soupape

La fonction première du joint de queue de soupape

Joint de queue de soupape
 
La fonction première du joint de queue de soupape est d’assurer la lubrification de la tige de soupape. En même temps, il empêche le passage de l’huile dans la chambre de combustion, synonyme de pollution et de consommation excessive. Spécifique à chaque modèle de moteur, le joint de queue de soupape est une pièce hautement technique dont la dégradation peut avoir des conséquences inéluctables sur la pérennité du moteur.

 Avec le temps et les kilomètres, ce fameux joint à base d’élastomère, positionné sur le guide de soupape, subit une usure naturelle en raison des températures élevées de l’huile en contact et du frottement de la soupape. Le joint deviendra alors dur et cassant, n’assurant plus correctement l’étanchéité de la tige de soupape. Résultat : le moteur consomme dangereusement de l’huile et se met à fumer bleu à l’échappement. Il polluera d’ailleurs beaucoup plus en ville que sur autoroute où la sollicitation du moteur est différente. Enfin, la qualité de la combustion du mélange dégradera fortement les performances du moteur.
 
Bilan du dérèglement :
-          Surconsommation de carburant et encrassement important du Catalyseur.
-          Échec au test anti-pollution lors du contrôle technique.
-          Risques de casse des composants moteur, voire du moteur complet.
 
A l’heure où les moteurs offrent des niveaux de performances de plus en plus élevés, repoussant sans cesse les limites d’étanchéité des joints, ce tableau noir de la panne n’est plus uniquement le lot des voitures à forts kilométrages. Un joint de queue de soupape ne respectant pas les tolérances préconisées par le constructeur peut aussi avoir des conséquences désastreuses pour la longévité du moteur. Le premier effet sera l’usure prématurée des guides et des soupapes générant des bruits importants dans le compartiment moteur. Les risques de grippage et de casse moteur sont alors bien réels. Dans les deux cas, fuites importantes ou trop faibles, la dépose de la culasse quand les symptômes apparaissent pour remplacer les joints de queue de soupapes est vivement conseillés.
   
 

Problème Moteur?

Essayez le CARBON CLEANING !

Une réelle cure de jouvence pour votre moteur!

Un nettoyage préventif vous permettra dans un premier temps de régénérer les pièces afin d’éviter leurs remplacements et d’économiser sur l’échange d’une  turbo (entre 1100 et 2500 €), un catalyseur (entre 500 et 1600 €), un FAP (entre 500 et 1600 €), ou d’une vanne EGR (entre 300 et 400 €) qui restent des opérations très onéreuses.

Ces soucis proviennent le plus souvent d’un problème de combustion, provoquant l’asphyxie du moteur.

Ayez le réflexe Carbon Cleaning car l’encrassement lié à la calamine est le nouveau fléau des moteurs.

 

Effectuez votre diagnostic en ligne !
Particulier
Trouvez le centre le plus proche
Trouvez le centre Carbon Cleaning le
plus proche de chez vous en France
et partout dans le monde !
Localiser le centre
proche de chez vous :
Professionnel
Devenez partenaire Carbon Cleaning
Au sein du réseau Carbon Cleaning, vous êtes totalement
indépendant. Nous mettons à votre disposition toute notre
expérience afin d'étendre votre activité.
Contactez-nous pour obtenir les réponses à vos questions
et toutes les informations nécessaires au partenariat.
Informations & Contact Professionnel
Identifiez vous !
Vous avez déjà un compte Pro Carbon Cleaning ?
Rejoignez notre réseau !
Vous êtes intéressés par notre...
Vous recherchez un secteur d'activité porteur, rentable et innovent ? Contactez-nous ici.
Rejoignez notre réseau !